Chine : de bonnes statistiques en mars, la trajectoire des prix de l’immobilier inquiète

shutterstock_114948508©chuyuss

Par Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents

[Thuy Van Pham]
En Chine, la bonne tenue de l’activité observée dans les enquêtes PMI de mars se confirme avec les statistiques réelles. La production industrielle s’est nettement accélérée, de sorte qu’au total, le volume du PIB a progressé de 6,9 % sur un an au premier trimestre, soit 1/10e de plus que la croissance inscrite au dernier trimestre 2016 et en ligne avec notre scénario. Les moteurs traditionnels (investissement en infrastructures publiques et investissement immobilier), ont été présents. S’ajoutent à cela l’accélération des ventes au détail et surtout le retour du moteur externe. Dans un commerce mondial de plus en plus dynamique en lien avec la reprise des économies développées, les exportations de marchandises chinoises en dollars ont nettement bondi en mars après deux années de contraction.

Les craintes liées à la santé de l’économie du pays se dissipant, l’attention se tourne désormais vers la trajectoire des prix de l’immobilier. Les efforts déployés dans les 20 grandes villes depuis l’automne 2016 pour freiner la hausse des prix de vente de logements ne se sont pas avérés efficaces. Celle-ci se poursuit à des rythmes soutenus (+11,3 % sur un an sur l’ensemble du territoire). Dans ce contexte, il est probable que les autorités durcissent davantage les mesures d’encadrement des prix dans les prochains mois et continuent, parallèlement, de relever les taux d’intérêt du marché monétaire afin de contrôler le système de liquidité bancaire. Les nouveaux crédits distribués ont d’ailleurs ralenti en mars mais restent sur des niveaux encore élevés.

Au total, il n’y a pas de raison que la bonne performance observée en mars ne se prolonge pas au deuxième trimestre. Tous les ingrédients traditionnels seront encore présents, tandis que la consommation privée continuera, quant à elle, de progresser à un rythme solide. Le regain des exportations apportera un soutien supplémentaire à l’activité. Toutefois, la croissance devrait se modérer au cours de la seconde partie de l’année. L’éventuel durcissement des mesures de restriction sur le marché immobilier et le contrôle du crédit finiront par freiner le momentum actuel de croissance de l’économie. Notre prévision de croissance reste à 6,6 % en 2017.


Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité  en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.