États-Unis : l’amélioration du marché de l’emploi est largement suffisante pour confirmer la « feuille de route » de la Fed

04/09/2017

#Emploi #Etats-Unis

ROAD Washington

Par Christophe Morel, Chef Economiste de Groupama AM

DSC_3993-1
[Christophe Morel, Chef Economiste]
Le Rapport Emploi est sans doute un peu décevant par rapport aux attentes, que ce soient pour les créations d’emploi (+156K au lieu de +180K attendu avec 41K de révisions baissières sur les précédents mois) et pour le salaire horaire (qui reste inchangé à +2.5% sur un an). Cependant, ces chiffres d’emploi sont largement suffisants pour inciter la Fed à poursuivre progressivement la normalisation monétaire, et ce pour 4 raisons :

  1. Notre indicateur synthétique sur les données d’emploi aux États-Unis montre que « l’avance d’emploi » se maintient dans une zone historiquement forte (graphique 1).

2017 09 01 USA indicateur marché de l'emploi

  1. De plus en plus en plus d’indicateurs signalent même l’apparition de tensions sur le marché de l’emploi avec une perspective de hausse des salaires (cf. graphiques 2 & 3).

2017 09 01 USA salires et tensions 2 2017 09 01 USA salires et tensions 1

  1.  Au fur et à mesure que l’économie américaine progresse dans le cycle, les Rapports Emploi n’ont plus vocation à se maintenir sur un rythme aussi élevé. On doit donc s’attendre à un ralentissement tout à fait normal des créations d’emploi. Nous avons déterminé que le chiffre des créations d’emploi « neutre », à savoir celui qui absorbe la hausse de la population active sans dégrader le taux de chômage (en le maintenant sur son niveau actuel de 4.4%), s’établit entre +80K et +120K  (cf. graphique 3). A ce stade du cycle, des Rapports Emploi à +150K sont donc plus que « suffisants ».

2017 09 01 USA taux de participation

  1. L’évolution du taux de chômage est fortement reliée à celle du taux de participation (qui correspond au taux d’activité de la population « employable »). Ce taux de participation dépend à la fois de facteurs conjoncturels (effet dit de « flexion ») et de facteurs structurels (démographie, durée des études, …). Notre analyse sur la décomposition des variations du taux de participation montre que l’impact conjoncturel a aujourd’hui totalement disparu (cf. graphique 4). Dit autrement, l’évolution du taux de participation, et ce faisant du taux de chômage, dépend pour moitié des effets de composition démographique (départ à la retraite des baby-boomers qui quittent la population « employable » mais restent dans la population âgée de 16 ans et +), et pour l’autre moitié, d’autres effets structurels (prolongement de la durée des études, amélioration de la couverture sociale, …). Dès lors où l’impact conjoncturel sur le taux d’activité a disparu, la politique monétaire ultra-accommodante n’a théoriquement plus d’impact sur le marché de l’emploi et donc, ne se justifie plus.

2017 09 01 USA décomposition taux de participation

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité  en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.