Flash – Marché Actions

29/10/2018

shutterstock_191245646iakov-kalinin

Nous avons assisté début octobre à une correction généralisée des marchés actions. L'Eurostoxx 50 a perdu environ 5,50% depuis fin septembre (au 15/10/2018) tandis que le Stoxx Europe 600 a rendu environ 6,15% sur la période. Outre-Atlantique, le S&P 500 a connu sa plus mauvaise séance jeudi dernier depuis février, et il faut remonter au Brexit pour retrouver une correction journalière aussi forte sur le Nasdaq.

Nous avons assisté début octobre à une correction généralisée des marchés actions. L’Eurostoxx 50 a perdu environ 5,50% depuis fin septembre (au 15/10/2018) tandis que le Stoxx Europe 600 a rendu environ 6,15% sur la période. Outre-Atlantique, le S&P 500 a connu sa plus mauvaise séance jeudi dernier depuis février, et il faut remonter au Brexit pour retrouver une correction journalière aussi forte sur le Nasdaq. Néanmoins, cette correction reste relativement limitée sur une base historique même si elle est significative par rapport aux points hauts enregistrés. A l’inverse, les valeurs qui jusqu’alors sous-performaient ont plutôt bien résisté en relatif, notamment la « value »(1).

Données au 15/10/2018

Ce comportement des marchés est pour l’instant globalement en ligne avec notre vue, c’est-à-dire une très forte concentration de la hausse des indices sur quelques titres, notamment les valeurs de croissance et les grands vainqueurs boursiers des dernières années – les valeurs technologiques pour les Etats-Unis et les petites et moyennes capitalisations en Europe.

Nos fonds maisons ayant un biais marqué sur les valeurs technologiques et de croissance ont rendu une partie de leur surperformance, mais restent globalement toujours au-dessus de leurs indices de référence. (2)

 

Les faits

Il n’y a pas eu de déclencheur spécifique à ce mouvement de marché. C’est en effet l’accumulation de plusieurs catalyseurs, déjà existants depuis plusieurs mois, qui peut expliquer cette baisse : le conflit commercial sino-américain, les craintes de ralentissement de la croissance chinoise et une posture hostile du gouvernement italien ne souhaitant pas revoir la copie de son budget. La baisse a été amplifiée par deux éléments : l’assèchement de la liquidité (les mois de septembre et octobre étant historiquement propices à la prise de profits de la part des investisseurs) et la très forte concentration des positions sur quelques secteurs et titres. Tout cela dans un environnement de marché partagé entre une croissance européenne qui montre des signes de tassement et une économie américaine qui semble tourner au-delà de son potentiel.

C’est donc la conjonction de ces menaces qui est à l’origine de la forte hausse de l’aversion aux risques et a poussé les investisseurs à prendre des bénéfices sur l’ensemble des actifs risqués, et plus particulièrement sur les stratégies les plus performantes de ces derniers mois.

Enfin, si le phénomène d’accélération baissière soudaine peut surprendre, il est devenu presque « standard » ; les flux étant très accrus dans les moments de stress depuis l’éclosion des stratégies algorithmiques.(3)

Néanmoins, cette normalisation ne se déroule pas à court terme exactement comme nous l’avions anticipé. Notre vision positive du contexte macroéconomique nous amenait à penser à une convergence des niveaux de valorisation avec un retour à meilleure fortune des perdants, et une normalisation progressive des valorisations sur les valeurs de croissance. Ce n’est pas ce qui s’est produit : sur quelques jours, la convergence s’est mise en place par le bas, les valeurs de croissance corrigeant violemment de l’inflation des multiples de valorisation (justifiés en grande partie par une forte croissance des résultats et de très bonnes dynamiques industrielles).

 

Les perspectives

Nous ne sommes pas vraiment surpris par l’effet de convergence entre les performances des valeurs. Le niveau de divergence observé depuis le début de l’année entre les valeurs de croissance et le reste du marché ne semblait pas soutenable à long terme et nécessitait donc de converger. La correction actuelle permet ainsi de repartir sur de meilleures bases en 2019 avec des valorisations qui sont désormais plus en lignes.

Aujourd’hui, dans un contexte où il n’y a pas eu d’éléments vraiment nouveaux, notre scénario central reste inchangé et s’inscrit dans une normalisation progressive de la croissance, mais sans retournement.

Nous serons particulièrement vigilants sur la publication des résultats à venir qui devraient rassurer et remettre l’accent sur des dynamiques microéconomiques porteuses plutôt que sur les visions macroéconomiques qui sont prépondérantes depuis un mois.

 

(1) La « value » désigne les valeurs de rendement et consiste pour un gérant à acheter des titres dont la valeur est momentanément décotée.

(2) pour l’historique des VL des fonds et des indices, veuillez consulter notre site internet www.groupama-am.com

(3) Stratégie automatique de trading qui désigne souvent des seuils d’achat et de vente systématique.

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.