Focus Macro Chine : Bonne tenue des statistiques du commerce extérieur en janvier 2017

15/02/2017

#Chine

shutterstock_168204908©USAGE EDITORIAL UNIQUEMENT-SIHASAKPRACHUM

Par Thuy Van Pham, Économiste Marchés Émergents chez Groupama Asset Management

_IMG5080-1
[Thuy Van Pham]
En Chine, les premières (rares) statistiques du mois de janvier 2017 montrent la poursuite de la reprise du commerce extérieur. Les chiffres ont été toutefois perturbés par les aléas liés aux fêtes de Nouvel An lunaire :

  • Corrigées des variations saisonnières et en moyenne mobile sur trois mois, les exportations en dollars se redressent lentement. Elles se rapprochent de leur niveau inscrit en janvier 2016 (à -0,3 %). Cette embellie s’explique principalement par la hausse des ventes chinoises sur les marchés des pays développés. En revanche, les ventes sur les marchés émergents évoluent toujours sur une tendance baissière ;
  • Les importations confirment leur rebond entamé depuis leur point bas de mars 2016. Cette performance est attribuable à la fois par l’effet-prix (reprise des cours mondiaux des matières premières) et par l’effet volume. Notamment, la demande chinoise en produits de base (pétrole brut, charbon, fer, aluminium) continue d’évoluer sur des niveaux records. Le point de vigilance concerne la rechute des importations de biens d’équipement. Celle-ci, observée depuis octobre 2016, s’est amplifiée ;
  • Au total, malgré le fort rebond des importations, l’excédent commercial reste massif: à 474 milliards de dollars au taux annuel. En 2016, il est ressorti à 513 milliards de dollars (4,5 % du PIB).

Quelles perspectives ?

Grâce au sursaut de la croissance des pays développés, les perspectives à l’exportation sont devenues plus favorables en 2017. Du côté des importations, la tendance resterait à la hausse en raison des besoins élevés en produits intermédiaires nécessaires pour la construction des infrastructures publiques. Ceci est positif pour l’activité des pays émergents.

La vigilance doit cependant rester de mise. Deux facteurs susceptibles d’enrayer les progrès en cours : 1/ le maintien de l’excédent commercial massif malgré l’affaiblissement du yuan vis-à-vis du dollar risque d’alimenter davantage les tensions commerciales avec les Etats-Unis ; 2/ la rechute des importations de biens productifs n’est pas une bonne nouvelle pour l’investissement privé, qui jusqu’ à présent peine à accélérer malgré l’amélioration du climat des affaires et la restauration des marges bénéficiaires des entreprises.

Graphique

Graphique 2


Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.