Groupama Cash Equivalent – Juin 2017

20/07/2017

#Gestion monétaire

shutterstock_191245646iakov-kalinin

Point sur le 1er semestre 2017

Encours

En 2017, Groupama Cash Equivalent a poursuivi son succès commercial entamé depuis son lancement. Passé de 430 à 951 millions d’euros en 2016, le fonds a engrangé un milliard d’euros de collecte nouvelle sur le seul premier semestre de 2017 dépassant les 2 milliards d’encours au 30 juin 2017.

Performances

Sur le début de l’année, la performance du fonds Groupama Cash Equivalent s’élève à 0,05% (part I-C EUR FR0012599645, du 01/01/2017 au 30/06/2017) soit une performance de 0,10% en annualisé, tandis que l’Eonia capitalisé recule de 0,18% sur la même période (-0,36% en annualisé).

  • Sur 1 an (du 30/06/2016 au 30/06/2017), la performance nette du fonds est de 0,08% contre -0,35% pour l’indice Eonia capitalisé.
  • Depuis le lancement du fonds, le 23 mars 2015, la performance nette du fonds est de 0,44% contre -0,60% pour l’indice Eonia capitalisé.

Cette performance de +0,05% en six mois montre une nouvelle fois l’intérêt et la pertinence d’une stratégie qui prend le relais des fonds monétaires qui n’arrivent plus à délivrer une performance positive dans un tel environnement de marché. Pour ce faire, Groupama Cash Equivalent est en mesure d’aller chercher du rendement un peu plus loin sur la courbe (jusqu’à 3 ans) et de déployer d’autres moteurs de performance sur les marchés dérivés entre autres, tout en gardant un profil de volatilité faible et adapté.

Bien que la composante Crédit ait continué de produire de la performance, ce sont les stratégies Taux initiées au cours des six premiers mois de l’année qui ont été les plus génératrices de valeur pour le fonds.

 

Stratégies marquantes

D’une part, Groupama Cash Equivalent a adopté un positionnement capable de bénéficier des prémices de normalisation de l’environnement des taux en implémentant des positions tactiques short sur le taux 2 ans allemand qui est passé de -0,95% au plus bas fin février à -0,57% fin juin. D’autre part, des swaps de taux d’intérêt ont été initiés à trois moments différents durant le semestre (receveur de l’Euribor 3 mois / payeur du taux 3 ans fixe). Cette stratégie s’est révélée profitable particulièrement en fin de semestre avec la remontée des taux. Enfin, en anticipation d’un résultat positif pour les europhiles lors du premier tour de l’élection présidentielle française, le fonds a investi sur une obligation française 2020 qui s’est bien comportée à l’issue de ce premier scrutin.

En février, la gestion a investi sur des obligations de maturité 3 ans de Banca Popolare Di Vicenza, Veneto Banca et Banca Monte Dei Paschi, toutes trois garantis de manière explicite par l’Etat italien. Elles ont hérité ainsi de la note de crédit de leur garant, soit BBB+. Cette exposition aux banques italiennes a été couverte pour moitié par une vente de futures italiens de maturité 3 ans également. Cette stratégie nous permet de capter la prime de rendement d’environ 50 points de base en moyenne en se protégeant en partie du risque italien. La contraction du  » spread  » (différence de taux entre le titre bancaire et le souverain) nous a permis de dégager également de la performance.

Graphique bis

Au global, la sensibilité taux a été faible sur le semestre tandis que la sensibilité crédit a été plus offensive pour capter les primes offertes par certains émetteurs Crédit.

A ce titre, nous avons augmenté notre poche de titres à taux variables (FRN) au fil des mois, notamment sur la partie longue du portefeuille (2-3 ans). Cela nous permet de nous protéger du risque de taux tout en étant plus offensif sur la partie Crédit. Dans cette poche de titres à taux variables, nous avons continué de chercher de la diversification pour environ 1% du portefeuille en prenant position dans des émissions libellées en dollar qui restent attractives même après la couverture de change.

 

Positionnement & perspectives

A fin juin, la sensibilité taux reste à des niveaux prudents (WAM(1) à 105 jours). La sensibilité crédit est plus élevée (WAL(2) à 382 jours), a pu être augmentée ces derniers mois par la gestion et ce, en dépit des importantes souscriptions dans le fonds sur les six premiers mois de l’année.

En effet, avec des anticipations d’inflation qui repartent à la hausse, nous estimons qu’aujourd’hui, le risque de taux est toujours plutôt à la hausse qu’à la baisse. Nous gardons ainsi un poids important d’instruments à taux variable (environ 30%) en étant actif sur le marché primaire pour limiter l’impact d’une possible hausse des taux.

Nous comptons continuer à tirer parti en particulier de nos stratégies Taux pour délivrer une performance positive au cours des mois à venir. Par exemple, nous avons récemment augmenté notre Short Taux(3) sur le 2 ans allemand. En effet, si la Banque Centrale Européenne pourrait temporiser encore pendant l’été, nous estimons que la dialectique de l’Institution de Francfort devrait être plus optimiste sur la croissance et l’inflation à la rentrée justifiant une adaptation des modalités de son programme de rachat d’actifs. Cela nous invite également à conserver plus durablement nos positions sur les Swaps de Taux. Aussi, nous adoptons un biais prudent sur les taux italiens. En revanche, nous maintenons une position sur un billet de trésorerie espagnol 1 an qui traite au même niveau que son homologue italien.

Sur la partie Crédit, nous tâchons de trouver des obligations attractives sur la partie 2-3 ans (21% du portefeuille) et orienter le portefeuille vers des sociétés des pays périphériques aux fondamentaux solides pour profiter d’un peu de portage.

 

(1) WAM (Weighted Average Maturity) : Maturité moyenne pondérée, correspond à la sensibilité taux exprimée en jours

(2) WAL (Weighted Average Life) : Durée de vie moyenne pondérée, correspond à la sensibilité crédit exprimée en jours

(3) Short Taux : vente de Futures Taux afin de bénéficier d’une hausse des taux

  

Pour information, les principaux risques associés au fonds sont le risque de taux, le risque de crédit, le risque de liquidité, le risque de perte en capital et le risque lié aux instruments dérivés.

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité  en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com