Chine : la croissance change de régime mais ne s’effondre pas

shutterstock_29819545©Gang Liu

L'économie semble débuter sa transition vers un nouveau régime de croissance plus faible mais plus soutenable, avec des rythmes " en dessous de 6,5 % ".

Thuy Van Pham
[Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents]

 

La croissance est annoncée se décélérant à 6,4 % sur un an au quatrième trimestre 2018 après 6,7 % en moyenne au cours des trois trimestres précédents (cf. graphique 1).

 

 

Chine : Croissance du PIB (variations sur un an, %)

Sur l’ensemble de l’exercice, le PIB a crû de 6,6 % (contre 6,5 % de notre scénario) après 6,7 % en 2017.

Le ralentissement en cours n’est pas inquiétant. Il n’est pas généralisé et aucun signe ne pointe vers une rupture. Comme lors des mois précédents, les statistiques du mois de décembre ont montré en effet des évolutions dispersées. Certes, les éléments défavorables sont toujours là : 1/ détérioration des enquêtes PMI du secteur manufacturier ; 2/ poursuite de la contraction de la production du ciment et de l’automobile ; 3/ première baisse des exportations ; et 4/ nouvelle contraction des ventes de voitures particulières. Cependant, plusieurs facteurs positifs émergent ou se confirment : 1/ accélération de la production de l’acier, l’aluminium et de l’électricité, des frets, et des importations de pétrole brut ; 2/ poursuite du redressement des dépenses en investissement fixe ; 3/ résilience de l’investissement immobilier ; 4/ première accélération (légère certes) des ventes au détail (malgré la contraction des ventes d’automobiles) ; et 5/ nouveau record des nouveaux crédits bancaires distribués. Au total, la balance des principaux indicateurs défavorables/favorables s’est avérée plutôt équilibrée en décembre (cf. tableau ci-dessous). D’ailleurs, notre indicateur Proxy PIB mensuel suggère un rythme de croissance relativement identique à celui inscrit en novembre (cf. graphique 2).

 

Chine : Proxy PIB (à partir des proxy de PIB dans l'industrie et dans les services variations sur un an, %)

Autrement dit, le ralentissement ne s’est pas amplifié. En 2019, l’environnement auquel l’économie chinoise doit faire face demeure complexe. Les incertitudes sur le commerce extérieur persistent et la poursuite des efforts de  » nettoyage  » du shadow banking inscrite dans le cadre de la transition structurelle du pays va encore peser sur les décisions d’investissement des entreprises et la consommation des ménages. Dans ces conditions, le ralentissement de la croissance va se poursuivre. Il sera cependant graduel, par-à-coups mais sans rupture puisqu’il sera  » atténué  » par le soutien apporté par les autorités. A ce stade, ce dernier est plus limité que lors de la phase de ralentissement de 2015-2016. La tendance est appelée à se poursuivre. Bien qu’éviter le  » hard landing  » constitue un objectif essentiel de Pékin, l’importance du rythme de croissance semble désormais  » éclipsée  » par la volonté des autorités de poursuivre les ajustements structurels et d’assurer la stabilité financière dans un contexte où les fragilités liées à l’endettement élevé des agents sont manifestes. Au total, l’économie semble débuter sa transition vers un nouveau régime de croissance plus faible mais plus soutenable, avec des rythmes  » en dessous de 6,5 % « . Pour rappel, notre scénario table sur une progression du PIB de 6,2 % en 2019 et 6 % en 2020.

 

Chine : Balance des principaux indicateurs macroéconomiques en décembre 2018

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée