Chine : ne pas s’inquiéter sur les signaux contradictoires en octobre 2018

16/11/2018

shutterstock_129436370©ssguy

Par Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents chez Groupama AM.

pham-thui-van
[Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents]
En Chine, l’ensemble des statistiques économiques et financières du mois d’octobre ont été publiées. Comme le montre notre indicateur d’activité mensuel (Proxy PIB), le ralentissement de l’activité entamé depuis le troisième trimestre, s’est poursuivi. Il ne s’est pas amplifié mais a été marqué par des signaux contradictoires, à la fois défavorables (poursuite de la décélération des ventes au détail, recul du marché automobile, signes d’affaiblissement du marché immobilier et positifs (accélération de la production des secteurs clés de l’industrie, résilience des exportations et reprise de l’investissement public).

Ces observations confirment notre hypothèse. Le ralentissement de l’économie se poursuit mais son ampleur reste faible et maîtrisé. Les effets des mesures de soutien mises en place depuis juillet, à travers le soutien budgétaire et la ré-accélération du crédit, commencent à se manifester du côté de l’investissement et de la production. En conséquence, l’objectif de croissance du gouvernement fixé à « au moins 6,5% » en 2018 ne sera pas remis en cause. Il devrait être atteint, voire dépassé. A noter qu’au cours des trois premiers trimestres de l’année, la croissance du PIB est ressortie d’ores et déjà à 6,7 %.

Enfin, si 2018 est quasiment acquis, la question doit se poser pour 2019. L’environnement auquel devra faire face l’économie chinoise sera plus complexe. Les incertitudes sur le commerce extérieur persistent alors que la poursuite des efforts de réformes structurelles va peser encore sur les collectivités locales et les décisions d’investissement des entreprises publiques. Dans le même temps, la décélération de la consommation des ménages (notamment automobiles) et les premiers signes d’affaiblissement sur le marché immobilier constituent des points de vigilance.

Dans ces conditions :

  • Nous pensons que le ralentissement se poursuivra. Il sera cependant sans rupture puisqu’il sera toujours « piloté » par les autorités qui disposent des moyens nécessaires pour atténuer la vitesse de l’atterrissage de l’économie. Sur ce point, le gouvernement pourrait abaisser la cible de croissance à « entre 6 et 6,5 % » en 2019, ce qui est totalement en ligne avec notre scénario (6,2 % en 2019 après 6,5 % en 2018) ;
  • Nous pensons aussi que si le ralentissement venait à s’amplifier, d’autres mesures de soutien plus énergiques que celles appliquées jusqu’à présent (tableau ci-dessous) seront mises en place. Il s’agira des outils traditionnellement sollicités avec succès par Pékin lors des phases de ralentissement passées, notamment la baisse de la taxe d’achat de véhicules particuliers, la suppression des mesures d’encadrement des prix immobilier dans les grandes villes. Parallèlement, outre de nouvelles baisses des ratios de réserves obligatoires des banques, les autorités n’hésiteront pas à abaisser ses taux d’intérêt directeurs en 2019 si besoin, même dans un contexte d’endettement élevé, afin de provoquer un impact direct et plus marqué sur les distributions de crédit. Celles-ci n’ont plus accéléré en octobre.

Chine : Proxy PIB (à partir des proxy de PIB dans l'industrie et dans les services variations sur un an, %)Chine : dépenses en capital fixe - par types d'entreprises (variations sur un an, mm3, en %)

Chine : nouveaux crédits bancaires (désaisonnalisés, mm3, milliards de yuans)

Chine : les mesures de soutien à l'activité annoncées depuis juillet 2018

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.