La Fed est prête à assumer une phase récessive de l’économie américaine

16/06/2022

#Recherche

per articolo fed

A court terme, les deux principaux indicateurs à suivre sont les anticipations d'inflation et la dynamique des chiffres mensuels d'inflation.

Christophe Morel
[Christophe Morel, Chef économiste]
A l’issue du FOMC, J. Powell a justifié la décision de relever les Fed Funds de 75pdb par la surprise à la hausse sur le chiffre d’inflation en mai et le relèvement très récent des anticipations d’inflation à moyen/long terme (notamment, l’enquête auprès des ménages de l’Université du Michigan). J. Powell reconnaît que cette accélération du « pas » était nécessaire pour conforter la crédibilité de la Fed dans son objectif d’inflation. La banque centrale américaine ne ferme pas la porte à une nouvelle hausse de 75pdb en juillet, mais elle affirme qu’un pas de 75pdb ne constitue pas la nouvelle norme. Dit autrement, la norme est un relèvement de 50pdb des taux directeurs que l’on peut retrouver dès juillet s’il n’y a pas de nouvelle surprise dans les indicateurs d’inflation, ou au plus tard, en septembre.

La Fed reste confiante sur les perspectives économiques et sur un « atterrissage en douceur » de l’économie américaine. Cependant, la Fed est prête à assumer une phase récessive si cela permet que la demande se modère, que le taux de chômage remonte, que les conditions financières se tendent et que la politique monétaire devienne restrictive. J. Powell considère même que « la tension sur les conditions financières est une bonne chose ». D’ailleurs, la Fed anticipe une remontée du taux de chômage (de 3.6% actuellement à 3.9% en 2023 et 4.1% en 2024) et une baisse de son taux directeur en 2024 entre 25 et 50pdb. Ainsi, son seuil de tolérance est très élevé sur les chiffres d’activité et sur les évolutions financières.

La Fed reste dans le « monde d’avant »: pas de changement de régime dans l’inflation (d’ailleurs les prévisions d’inflation de la Fed pour 2023 et 2024 sont basses), pas de boucle prix-salaires et surtout des taux d’intérêt d’équilibre qui restent bas. Sur ces points, notre approche est radicalement différente : pour faire face aux transitions économiques (environnement, démographie, …), les pays développés doivent ajuster leur modèle économique, et ces périodes de transition sont « par nature » inflationnistes parce qu’elles exigent des ressources (matières premières, capital humain) qui n’existent pas encore en quantité suffisante ; par ailleurs, la hausse des taux d’investissement doit provoquer une remontée des taux d’intérêt d’équilibre. Nous pensons donc que la Fed sous-estime la cible à terme sur les Fed Funds.

Nous maintenons notre trajectoire monétaire d’une cible début 2023 à 3.75% sur les Fed Funds: après cette hausse de 75pdb en juin, nous attendons des hausses de 50 pdb en septembre, octobre et novembre, suivies d’une hausse de 25pdb en décembre et en début 2023 ; ensuite, la Fed ferait une pause en lien avec notre scénario de ralentissement de la profitabilité des entreprises ; après la pause, notre scénario d’inflation durable et de remontée des taux d’investissement sous-entend que le cycle de hausse des taux directeurs se poursuivra. A court terme, les deux principaux indicateurs à suivre sont les anticipations d’inflation (que nous surveillons avec notre indice propriétaire reconstituant les anticipations d’inflations à moyen/long terme, cf. graphique 1) et la dynamique des chiffres mensuels d’inflation (nous suggérons la moyenne mobile 6 mois des variations mensuelles, cf. graphique 2).

 

Etats-Unis : anticipations d'inflation à moyen / long terme (5-10 ans)

Source : Bloomberg – Calculs : Groupama AM

 

Etats-Unis : dynamique sur l'inflation sous-jacente

Source : Bloomberg – Calculs : Groupama AM

 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com