#Recherche
2 minutes 22 septembre 2022 Christophe Morel

La Fed met à nouveau en jeu sa crédibilité en considérant que les tensions sur le marché du travail se résorberont sans récession

De ce point de vue, après avoir entamé sa crédibilité sur la thématique de "l'inflation transitoire", la Fed prend à nouveau un gros risque en considérant que les tensions sur le marché du travail se résorberont sans récession.

Christophe Morel
[Christophe Morel, Chef Economiste]
La Fed a remonté son taux directeur de 75pdb. Surtout, elle a publié la mise à jour de son scénario économique et monétaire « central » :

  • La banque centrale américaine n’envisage toujours pas de récession, mais elle affiche encore une désinflation très rapide.
  • La trajectoire « centrale » sur les Fed Funds comporte une remontée supplémentaire de 125 pdb en 2022, une hausse de 25 pdb en 2023 suivi d’un statu quo, puis une baisse de 75 pdb en 2024.

 

 

 

 

Le scénario de désinflation sans récession de la Fed est peu cohérent, et repose sur des hypothèses trop fortes :

  • La Fed fait le pari que les tensions sur le marché du travail vont se résorber sans récession et sans hausse du taux de chômage. Plus exactement, elle considère que le taux de participation devrait sensiblement remonter, et que les offres d’emploi vont diminuer sans affecter les emplois existants. Implicitement, la Fed n’intègre pas les changements structurels sur le marché du travail liés aux transitions économiques et au télétravail.
  • La Fed reste très optimiste sur la désinflation tout en reconnaissant que la composante des loyers allait encore soutenir les indices de prix. Selon nos estimations, la hausse passée des prix de l’immobilier (+40% depuis deux ans) devraient encore contribuer à près de 2% à l’inflation d’ici la fin 2023. Donc la Fed est très optimiste dans son profil d’inflation.

 

De ce point de vue, après avoir entamé sa crédibilité sur la thématique de « l’inflation transitoire », la Fed prend à nouveau un gros risque en considérant que les tensions sur le marché du travail se résorberont sans récession. Au contraire, nous pensons que la Fed doit « provoquer » une récession pour réduire la demande de travail et résorber le déséquilibre sur le marché de l’emploi. C’est pourquoi, elle devra remonter encore davantage ses Fed Funds, singulièrement en 2023. Par ailleurs, nous pensons peu crédible que la Fed réduise ses Fed Funds en 2024 par le seul fait de la désinflation ; en général, il faut un catalyseur de récession pour que la Fed abaisse ses taux directeurs.

Pour la mise à jour de notre scénario monétaire, nous suggérons de suivre 3 graphiques/indicateurs (cf. graphiques ci-dessous) :

  • l’ampleur du déséquilibre entre la demande et l’offre de travail (les Rapports Emploi et les propositions d’embauche contenu dans le rapport JOLT),
  • les  anticipations d’inflation (notre métrique intègre à la fois les anticipations des ménages, des marchés et des économistes),
  • et enfin, la dynamique court terme de l’inflation sous-jacente (l’indicateur d’inflation médiane calculée par la Fed de Cleveland est considérée comme la mesure la plus pertinente des tensions inflationnistes sous-jacentes).

Etats-Unis : tension sur le marché du travail

Etats-Unis : anticipations d'inflation à moyen/long terme (5-10 ans)

Etats-Unis : inflation mensuelle "médian"

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com