Chine : le « retour à la normale » de la demande interne prendra du temps

shutterstock_168204908©USAGE EDITORIAL UNIQUEMENT-SIHASAKPRACHUM

En ligne avec les enquêtes PMI publiées au début du mois, les indicateurs quantitatifs confirment la poursuite de la reprise de l'économie en octobre.

Thuy Van Pham
[Thuy Van Pham, Economiste]
La production industrielle a continué de progresser au même rythme que le mois précédent (+6,9 % sur un an, cf. graphique 1). L’expansion est soutenue par deux facteurs. D’une part, l’activité à l’exportation n’est pas affectée à ce stade par la deuxième vague de contaminations au Covid-19 dans les pays développés. D’autre part, la demande domestique poursuit son redémarrage graduel. L’investissement a accéléré ce mois, en particulier dans le secteur manufacturier. L’autre bonne nouvelle vient de la consommation des ménages. L’accélération des ventes au détail observée en septembre s’est renforcée grâce notamment aux dépenses durant les vacances de la Golden Week. Surtout, les ventes du secteur de la restauration ont enregistré leur première hausse sur un an pour la première fois depuis le début de l’année (cf. graphique 2).

Chine : production selon les secteurs (variations sur un an, %) et ventes au détail (variations sur un an, %)

Les statistiques du jour sont encourageantes. Elles suggèrent que la reprise en cours est solide et est appelée à se poursuivre. Dans les mois à venir, outre l’effet de base très favorable, l’économie devrait continuer de bénéficier des besoins de rattrapage du secteur industriel des pays développés. Pour autant, nous maintenons notre vigilance quant au rythme de la reprise. Cette dernière restera graduelle. D’une part, les risques de seconde vague de contaminations du Covid-19 sont toujours présents. Ils conduisent les autorités à maintenir des restrictions en défaveur de la réouverture totale de l’économie. D’autre part, le choc de confiance ne devrait s’atténuer que lentement, de sorte que la normalisation de la demande domestique prendra du temps. Sur ce sujet, nous attirons l’attention sur deux points importants :

  • Aucun élément ne pointe vers une accélération forte de l’investissement à court terme. Au contraire, la tendance est à la modération. Outre le contexte international incertain qui justifie la prudence des entreprises, les effets de relance vont s’estomper davantage. Les dépenses en investissement fixe dans le secteur des infrastructures ont d’ailleurs fortement décéléré depuis le pic inscrit en juillet dernier. Les autorités semblent déterminées à normaliser la politique économique installée depuis février. Par ailleurs, les défauts de paiement de plusieurs grandes sociétés à capitaux publics se sont multipliés ces dernières semaines (groupe minier Yougcheng CoalHuachen Automotive Group, ou Electricity Holding Group par exemple). La nervosité qui en découle sur le marché de la dette et les craintes d’une forte remontée des créances douteuses (cf. graphique 3) rappellent le besoin de poursuivre le désendettement afin d’assurer la stabilité financière et d’éviter une crise systémique de grande ampleur.
  • Des facteurs de frein persistants limitent la capacité de consommation. Outre l’impact des mesures de prévention sanitaire sur la propension à consommer des ménages, la crise a des conséquences sur l’emploi et les revenus de millions de travailleurs. Dans ce contexte d’incertitudes, les ménages ont vocation à constituer de l’épargne de précaution. Parallèlement, la crise a exacerbé les inégalités entre les ménages des zones urbaines et rurales. Depuis le début de l’année, 63 millions de travailleurs migrants ont perdu leur emploi (soit 5 % de la population totale). Le revenu moyen mensuel des migrants a baissé de plus de 4 % au cours des 9 derniers mois par rapport à la même période en 2019 (cf. graphique 4). Enfin, le soutien de l’Etat à la consommation, déjà faible, devra également disparaître.

Chine : encours des prêts non performants (en milliards de yuans) et revenus moyens (variations annuelles, en %)

Les conséquences de la crise sanitaire et la lenteur de la reprise de la demande interne devront conforter les autorités dans leur volonté à reprendre les objectifs de long terme et poursuivre les réformes structurelles. Pékin a d’ailleurs dévoilé les principales lignes des 2 plans de développement : le 14e plan quinquennal pour les 5 prochaines années (2021-2025) et le plan « Vision 2035 ». La stratégie est clairement axée en faveur du développement du marché domestique. Il s’agit notamment de renforcer le rôle de la demande interne comme moteur de la croissance et d’accélérer le développement des chaînes d’approvisionnement domestiques afin de réduire la dépendance vis-à-vis de l’extérieur (cf. message Chine : « l’autonomie technologique » au cœur du 14e plan quinquennal, 02/11/2020).

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée