Chine : l’économie retrouve son rythme de croissance d’avant crise, vigilance sur la consommation des ménages

shutterstock_114948508©chuyuss

Un an après le début de la pandémie de Covid-19, la Chine a retrouvé son rythme de croissance d'avant crise. Au quatrième trimestre 2020, le PIB en volume a progressé de 6,5 % sur un an après 4,9 % au trimestre précédent (cf. graphique 1). Il avait connu une contraction de 6,8 % au premier trimestre. Sur l'ensemble de l'exercice, la croissance est ressortie à 2,3 % selon les estimations officielles. Elle est bien moindre par rapport aux 6,1 % en 2019, un rythme déjà à son niveau le plus bas en près de trois décennies.

Thuy Van Pham
[Thuy Van Pham, Economiste]
La nouvelle accélération de la croissance observée au dernier trimestre 2020 est en ligne avec notre diagnostic. Elle a concerné tous les secteurs. En particulier, la production industrielle et les exportations ont été dynamiques, ce qui a in fine soutenu les dépenses d’investissement des entreprises manufacturières (cf. graphique 2). Parallèlement, l’activité du secteur de la construction a continué de progresser vigoureusement. Enfin, le rattrapage de la consommation se poursuit, certes lentement, consolidant la reprise de l’activité des services.

 

Chine : PIB en volume (variations sur un an, %)

Chine : production et demande (indices, T4 2019 = 100)

 

Les bonnes statistiques du mois de décembre suggèrent que les conditions restent favorables pour permettre à l’économie de poursuivre son rétablissement en 2021. En effet, celle-ci pourrait progresser de 8 % cette année avant de revenir vers sa trajectoire d’avant crise, c’est-à-dire autour de 5,5 % en 2022. Outre l’effet de base positif qui interviendra au cours de la première partie de l’année, la Chine devra continuer de bénéficier de la bonne santé du commerce mondial d’une part, et des conséquences des mesures de confinement persistantes dans les pays développés sur la chaîne mondiale d’approvisionnement, d’autre part. Parallèlement, le potentiel de rattrapage de la consommation est élevé. Au quatrième trimestre, le taux d’épargne des ménages urbains reste plafonné sur des niveaux record (cf. graphique 3).

Au moins deux motifs de prudence doivent être soulignés cependant. Le premier concerne la trajectoire de consommation privée. En plus d’un marché du travail qui ne se redresse que très lentement, le pouvoir d’achat des ménages est dégradé en raison de l’absence de hausse significative des salaires. Ces derniers peinent, en effet, à retrouver leur rythme de croissance observé par le passé (cf. graphique 4). Surtout, le récent rebond du nombre quotidien de contaminations au Covid-19 et les nouvelles mesures de restrictions pourraient peser de nouveau sur le moral des ménages. A l’approche du Nouvel An lunaire propice à la consommation, aux voyages et aux divertissements, le retard du rattrapage des ventes au détail, en particulier dans le secteur de la restauration, risque de s’accentuer.

Le second motif d’inquiétude concerne l’orientation de politique économique de Pékin. Cette dernière ne sera dévoilée qu’en mars lors de la session annuelle du Parlement. Les récents signaux, notamment le nouveau ralentissement de la croissance du crédit ou des dépenses en investissement public, suggèrent le début du resserrement des conditions monétaires et budgétaires. Le basculement des priorités des autorités en faveur de la stabilité financière et de la poursuite des réformes structurelles, s’il se confirme, aura pour implication une modération du rythme de croissance de l’activité, ce à partir du second semestre 2021.

Chine : taux d'épargne des ménages des zones urbaines (en % du revenu disponible)

Chine : revenus moyens (variations annuelles, en %)

 

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com