États-Unis : une consommation robuste, mais une demande des entreprises qui s’ajuste

29/07/2019

#Etats-Unis

shutterstock_377534515©Zoltan Gabor

Par Christophe Morel, Chef économiste chez Groupama Asset Management.

DSC_3993-1
[Christophe Morel, Chef économiste]
La croissance du PIB américain au T2-2019 est ressortie à +2.1% en rythme annualisé, soit au-dessus de notre dernière estimation se situant à +1.8%. Ce chiffre global bénéficie d’un rebond de +4.3% de la consommation et d’une hausse des dépenses publiques de +5.0% qui compensent les contributions négatives de l’investissement (surtout l’investissement de structure qui se contracte de plus de 10%), des stocks et des échanges extérieurs. En fait, ce chiffre confirme la bonne tenue de la demande des ménages et l’ajustement de la demande des entreprises (graphique 1).

Etats-Unis : contributions des ménages et des entreprises à la croissance (trimestrielle, rythme annualisé)

A ce stade, la composition de ce PIB nous laisse confortable avec notre perspective d’une croissance moyenne de +2.2% en 2019 et +2.0% en 2020.

En dépit d’une croissance autour du « potentiel » et des chiffres d’inflation autour de la « cible » de 2.0%, nous pensons toujours que la Fed va baisser les Feds Funds de 25 pdb lors du prochain comité de politique monétaire, et ce pour deux raisons :

  • d’abord, la fonction de réaction de la Fed ne comporte plus seulement les arguments de croissance et d’inflation, mais intègre de plus en plus la stabilité financière.  Ainsi, la Fed ne prendra aucun risque avec les marchés d’actifs risqués sachant qu’une forte correction serait susceptible de provoquer une contraction de la consommation et ce faisant une récession. La perspective de baisse du taux directeur s’interprète donc comme une prime d’assurance (insurance cut) cohérent avec une gestion en risque (risk management) à savoir qu’il y a moins de risque d’erreur de politique monétaire à assouplir les conditions monétaires qu’il y en aurait à les maintenir.
  • Ensuite, au-delà des arguments d’assurance, la Fed devrait évoquer la détérioration objective de l’environnement international, la persistance des incertitudes et la hausse du risque de hard Brexit. Certains indicateurs tels que les composantes d’investissement dans les enquêtes conjoncturelles (graphique 2) la baisse des ventes de matériaux de construction au regard de stocks toujours élevés (graphique 3) et un momentum moins favorable sur certains indicateurs d’emploi (graphique 4) constituent des signaux d’alerte sur l’industrie et la construction aux États-Unis.

Etats-Unis : perspectives sur les décisions d'investissement

Etats-Unis : secteur de la construction

Etats-Unis : variations mensuelles de l'emploi des hommes de 25-54 ans (MM3)

Cependant, nous n’envisageons toujours pas de récession économique aux États-Unis. En effet, la consommation devrait rester robuste, soutenue par un taux d’épargne reconstitué (graphique 5) des salaires nominaux en hausse, une inflation maitrisée et la décision de baisse du taux directeur de la Fed qui devrait protéger le  » talon d’Achille  » du consommateur américain, à savoir l’effet-richesse via les variations des marchés actions (graphique 6).

Etats-Unis : taux d'épargne des ménages

Etats-Unis : consommation et marché d'actions

Si la demande des ménages résiste, cela devrait constituer une « force de rappel » pour la demande des entreprises aux États-Unis, et plus généralement dans les pays développés (graphique 7).

OCDE : Offre versus Demande

 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.