Flash – Avenir Euro – Avenir Europe | Bilan 2020

11/01/2021

cnit light

Si vous demandez à Google quels étaient les mots les plus utilisés en 2020, il citera probablement : Covid-19, Coronavirus, vaccin, confinement, distanciation sociale, quarantaine... En effet, l'année 2020 a été clairement marquée par les craintes concernant la propagation du Covid-19 et les conséquences que ce virus a eu sur notre quotidien. En ce qui concerne les marchés financiers, le moins que l'on puisse dire est que 2020 a été une année "intéressante".

Au cours du premier trimestre, la pandémie du coronavirus, après avoir débuté en Chine, s’est développée en dehors de l’Asie, conduisant de nombreux pays à confiner leur population et nuisant à de nombreux secteurs économiques. Cela a provoqué un fort retournement des marchés en février et mars. Le rebond a ensuite été déclenché par la réouverture progressive des économies et le rebond partiel de l’activité économique. Vers le dernier trimestre, les marchés financiers ont été principalement portés par l’actualité quant aux vaccins contre le Covid-19 et leurs résultats prometteurs.

 

PERFORMANCES

 Si l’on regarde le comportement des fonds tout au long de l’année, on peut distinguer 3 périodes différentes (voir les graphiques ci-dessous) :

  • La première période correspond au premier trimestre, de janvier à fin mars 2020 ;
  • La deuxième période va de fin mars à fin octobre 2020 ;
  • La troisième période débute fin octobre et se termine fin décembre 2020 ;

Performance 2020 de Groupama Avenir Euro (part M) vs l'indice de référence au 31 décembre 2020

Titre : Performance 2020 de Groupama Avenir Euro (part M) vs l’indice de référence au 31 décembre 2020

Performances de Groupama Avenir Euro (part M) vs benchmark au 31 décembre 2020

Titre : Performances de Groupama Avenir Euro (part M) vs benchmark au 31 décembre 2020

Performance 2020 de G - Avenir Europe (part I) vs l'indice de référence au 31 décembre 2020

Titre : Performances de Groupama Avenir Euro (part M) vs benchmark au 31 décembre 2020

Performances de G - Avenir Europe (part I) vs l'indice de référence au 31 décembre 2020

Titre : Performances de G – Avenir Europe (part I) vs l’indice de référence au 31 décembre 2020

 

La première période, de janvier à fin mars, a été marquée par la propagation mondiale du Covid-19 et le confinement général et mondial des populations et des économies. Cet arrêt brutal de l’activité économique a eu un impact majeur sur de nombreux pays et secteurs, entraînant une crise économique mondiale.

Outre la forte volatilité observée sur les marchés, notre sélection de titres a fait preuve d’une forte résilience lors du retournement des marchés en février et mars, surperformant son indice de référence, et les sociétés que nous détenons dans les fonds ont continué à afficher des perspectives de croissance très attractives, prouvant une fois de plus la qualité de leur positionnement en termes de marché et de produits.

Alors que la crise sanitaire a mis plus que jamais l’accent sur l’importance des systèmes de santé et a accéléré la transition numérique des économies et des entreprises, les fonds ont clairement bénéficié de la bonne performance de plusieurs titres dans le domaine des technologies médicales et de l’innovation digitale, deux axes majeurs de notre sélection de titres. Cela leur a permis de faire preuve d’une nette résilience pendant cette phase de forte baisse.

Ainsi, sur cette première période, plusieurs valeurs dans le domaine des technologies médicales se sont distinguées, avec une nouvelle fois une très bonne performance de Sartorius Stedim, et de sa maison mère Sartorius, (équipements de production pour la biotechnologie) portée par une très forte dynamique opérationnelle combinant une forte croissance organique et une amélioration des marges, avec une part très importante de revenus récurrents grâce à sa technologie de production à usage unique. Cette valeur est présente dans nos deux fonds. Toujours dans le domaine des technologies médicales, on peut noter la forte performance d’Ambu (endoscopes à usage unique), présent dans le fonds G – Avenir Europe, une des plus fortes performances positives du portefeuille. Au cours du premier trimestre, la société a reçu un grand nombre de recommandations positives de la part des autorités médicales (Espagne, Italie, Royaume-Uni, États-Unis et France notamment) pour l’utilisation d’endoscopes bronchiques à usage unique, un produit sur lequel la société est la première à s’être lancée et dont elle est leader sur le marché. Leurs endoscopes ont également été utilisés pendant la pandémie chinoise.

Dans le domaine de l’innovation digitale, on note la bonne performance d’Ubisoft (jeux vidéo), présent dans les deux fonds, profitant des mesures de confinement du premier trimestre. Dans le même secteur, nous notons la bonne performance de Keywords Studio (services externalisés pour le secteur des jeux vidéo), présent uniquement dans notre fonds G Fund – Avenir Europe, après son  » Capital Market Day  » où le groupe a une nouvelle fois démontré le bien-fondé de sa stratégie de croissance, combinant croissance organique et acquisitions pour renforcer son offre de services externalisés pour une industrie du jeu vidéo en forte demande de contenu et de qualité.

Cependant, toutes nos valeurs n’ont pas fait preuve d’une telle résilience. En raison du confinement, de la fin du tourisme et de l’impossibilité de consommer, de manger au restaurant, etc., plusieurs de nos entreprises telles que Rational (fours automatisés pour les hôtels, les cantines scolaires, les traiteurs), Sixt (location de voitures haut de gamme) et Technogym (équipements sportifs pour les salles de sport et les hôtels), présentes dans nos deux fonds, ont subi de réelles pertes de chiffre d’affaires avec des secteurs clients affaiblis. L’impact a été fort en termes d’activité, mais ce sont toutes des entreprises familiales, en bonne santé financière et qui devraient pouvoir retrouver leur forte dynamique de croissance à moyen terme.

La deuxième période, de fin mars à fin octobre, a été marquée par la réouverture progressive des économies et un rebond partiel de l’activité économique, ce qui a entraîné un rebond sur les marchés. Au cours de cette période, nos fonds ont affiché une forte performance, surperformant une fois de plus leurs indices de référence.

Nous pouvons distinguer deux phases sur cette deuxième période en ce qui concerne les comportements de nos fonds :

  • La première phase, de fin mars à juillet, où la performance a de nouveau été tirée par nos valeurs dans le domaine des technologies médicales comme Sartorius Stedim et l’innovation digitale ;
  • La deuxième phase, de juillet à fin octobre, au cours de laquelle nous avons assisté à un rebond de nos valeurs qui avaient souffert au cours du premier trimestre

A ce titre, on peut noter la forte performance de Teleperformance (externalisation de l’expérience client et fournisseur de services à valeur ajoutée, présent dans nos deux fonds), suite à la publication d’une impressionnante croissance organique positive de +5% des revenus au T2 malgré le contexte de pandémie. L’entreprise a réussi à assurer la pleine continuité de son service grâce à la migration vers le télétravail d’une grande partie de ses collaborateurs, ce que tous ses concurrents n’ont pas pu faire. Le groupe a notamment bénéficié d’une forte demande dans les domaines du e-commerce, des jeux en ligne et des services de livraison de nourriture. Ces résultats soulignent une fois de plus le bien-fondé de leur stratégie de croissance combinant déploiement géographique, développement de nouveaux services à haute valeur ajoutée par le biais d’acquisitions et savoir-faire technologique.

Au cœur des besoins d’innovation digitale tout au long de la chaîne de valeur du secteur de la construction, on note la performance de Nemetschek (éditeur de logiciels pour l’architecture et la construction, conception 3D – présent dans nos deux fonds). La société a démontré la justesse de son positionnement avec d’excellents résultats trimestriels et semestriels, grâce notamment aux performances de son logiciel pour le secteur de la construction (poursuite des chantiers, notamment en Allemagne) et un objectif de croissance maintenu sur l’année. Les besoins d’investissements structurels des secteurs de l’architecture, de l’ingénierie du bâtiment, de la construction et de la gestion des actifs sont toujours importants, Nemetschek étant très bien positionnée pour répondre à l’ensemble de ces besoins grâce à son portefeuille de 16 logiciels dédiés.

Si le confinement des populations a entraîné une nette accélération du « e-commerce » avec, en particulier, une augmentation de la distribution en ligne et de la livraison à domicile, on peut également noter une bonne performance de nombreux acteurs de la chaîne de valeur logistique pour lesquels la demande a montré une forte résilience pendant cette crise sanitaire. Profitant de cette forte résilience de la demande, on note la performance soutenue d’Interroll (systèmes de convoyage, de tri et d’entreposage dynamique – présents dans nos deux fonds), dont les équipements sont utilisés par tous les grands acteurs du commerce en ligne.

Enfin, la dernière période, de fin octobre à fin décembre 2020, a été marquée par des nouvelles positives concernant le vaccin contre le Covid-19 et son efficacité. Cela a donné aux investisseurs une certaine transparence et une certaine visibilité en ce qui concerne les mois à venir et un potentiel « retour à la normale », entraînant une forte rotation du marché d’une ampleur sans précédent dans un laps de temps extrêmement court. Le marché est passé des valeurs « Covid friendly  » (celles qui avaient jusqu’à présent bénéficié des mesures de confinement et de la situation sanitaire) à des valeurs fortement affectées par les mesures de confinement. Ainsi, cette rotation a profité à plusieurs secteurs et valeurs spécifiques, tandis que les valeurs de croissance étaient à la traîne dans l’ensemble. L’espoir d’un vaccin et d’une libération en termes de  » retour à la normale  » a permis de lever les secteurs de l’économie physique à fort levier opérationnel dont l’activité finira par se redresser dès le retour à la normale. En revanche, les secteurs qui ont bénéficié de la situation sanitaire ont reculé.

Sur cette période, nos fonds ont rendu une partie de leur surperformance compte tenu de notre positionnement structurel sur les valeurs de qualité et de croissance. Beaucoup de nos valeurs qui avaient souffert au cours des 10 premiers mois ont fortement rebondi, comme Rational (fours automatisés pour les hôtels, les cantines scolaires, les traiteurs), Sixt (location de voitures haut de gamme) et Technogym (équipements sportifs pour les gymnases et les hôtels). D’autre part, nos valeurs qui avaient jusque-là particulièrement bien performé, principalement les valeurs opérant dans le domaine des technologies médicales comme Sartorius Stedim, et l’innovation digitale, ont rendu une partie de leur forte performance YTD. Néanmoins, ces sociétés restent parmi nos meilleurs contributeurs si nous considérons l’ensemble de l’année 2020, malgré la baisse du dernier trimestre.

 

PERSPECTIVES

 Nous sommes convaincus que cette crise sera clairement un accélérateur des tendances structurelles et qu’elle mettra en valeur et favorisera les entreprises de qualité. Les grandes dynamiques structurelles du marché sont là et les entreprises qui participent à ces développements continuent d’en tirer profit ou le feront à nouveau pleinement (besoins en matière d’innovation médicale, d’innovation digitale, de e-commerce et de logistique automatisée, industrie 4.0.), une fois la crise complètement passée. Les besoins croissants d’automatisation des usines et des chaînes logistiques et les besoins structurels d’innovation digitale et médicale sont toujours très forts et s’accélèrent avec la crise, et nous pensons que nos entreprises sont très bien positionnées pour saisir ces tendances sur le long terme.

En conséquence, malgré la récente rotation observée sur les marchés, nous sommes convaincus de la qualité des entreprises que nous détenons en portefeuille et de leur capacité à maintenir et/ou retrouver leur forte dynamique de croissance opérationnelle. A moyen terme, le marché restera très sélectif et nous devons continuer à privilégier les « meilleurs acteurs ». Nous sommes très convaincus de notre démarche et de notre capacité à sélectionner les leaders de demain. Plus que jamais, nous pensons que nos valeurs devraient continuer à afficher de fortes perspectives de croissance et à gagner des parts de marché, renforçant ainsi leur avantage concurrentiel. En conséquence, le positionnement de notre stratégie reste plus que jamais valable à moyen terme selon nous..

 

Les principaux risques sont :

Risque actions : La variation du cours des actions peut avoir un impact positif ou négatif sur la valeur liquidative du fonds.

Risque de perte en capital : Il existe la possibilité que le capital investi ne soit pas intégralement restitué.

Risque lié aux marchés des petites et moyennes capitalisations : Sur les marchés de moyenne capitalisation, le volume des titres cotés en Bourse est réduit, les mouvements de marché sont donc plus marqués à la baisse, et plus rapides que dans le cas des grandes capitalisations.

Risque de liquidité : Lié à l’exposition à des valeurs de petites et moyennes capitalisations, dont le flottant peut s’avérer limité.

 

Par Nina MAJASTOROVIC, Spécialiste Produits chez Groupama Asset Management

Disclaimer

 Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com