Flash – G Fund World Vision(R)

31/03/2020

ROAD-ITALIA-shutterstock_116603593©Igor-Plotnikov-900×480

CORONAVIRUS : positionnement de notre fonds G Fund - World Vision(R)

POINTS CLES

  •  G Fund – World Vision(R) investit dans les principales bourses mondiales et sa philosophie d’investissement repose sur une gestion active fondée sur l’analyse fondamentale
  • Un contrôle rigoureux du risque a lieu à toutes les étapes du processus d’investissement
  • La propagation du coronavirus continue de faire plonger les actifs risqués et l’épidémie nous conduit à anticiper cette année la récession que nous n’attendions que pour 2021
  • A ce stade, nous retenons toujours un scénario de choc exogène global mais transitoire dont la durée et l’ampleur restent à déterminer
  •  Au sein de notre fonds G Fund – World Vision(R), nous avons désamorcé le risque le plus immédiat et les business modèles les plus affectés sur une durée longue sans optique de rattrapage rapide du coût d’opportunité engendré par la crise actuelle
  •  Tout en conservant la même enveloppe de risque, nous avons jugé opportun de se renforcer notamment sur nos convictions longues​
  • Nous comptons rester sélectifs et réduire / sortir les modèles d’affaires potentiellement endommagés à long terme et renforcer / acheter les sociétés de croissance long terme et / ou certaines valeurs cycliques de qualité.

 

PROCESSUS ET PHILOSOPHIE D’INVESTISSEMENT

G Fund – World Vision(R) investit dans les principales bourses mondiales sans impératif de taille de capitalisation, ni de style de valeurs. L’univers d’investissement se veut relativement large de manière à pouvoir puiser dans un vivier de sociétés aussi bien de grande capitalisation que de moyenne capitalisation listées sur les marchés développés représentés par l’indice MSCI World (Amérique du Nord, Europe, Asie développée à savoir Japon, Australie, Hongkong, Nouvelle Zélande, Singapour). 

La philosophie d’investissement de G Fund – World Vision(R) repose sur une gestion active fondée sur l’analyse fondamentale. Elle s’appuie sur :

  • La sélection de titres, comme premier moteur de performance, via notamment de nombreuses rencontres de sociétés américaines et européennes
  •  Le pilotage de l’allocation géographique, sectorielle et du beta grâce à une vue de marché cohérente exprimée au travers d’un scénario action global
  • Un contrôle rigoureux du risque à toutes les étapes du processus d’investissement.

La construction du portefeuille résulte d’une approche combinée « top-down » et « bottom-up ». L’allocation géographique cible est issue de l’élaboration d’un scénario marché. La pondération de chaque titre au sein du portefeuille est déterminée en tenant compte des différentes caractéristiques de risque.

 

PERFORMANCES

 Alors que l’année 2019 s’est montrée euphorique, l’année 2020 que l’on attendait plus calme grâce à la baisse des tensions sino-américaines se retrouve déréglée par la propagation à l’ensemble des géographies de l’épidémie de corona virus depuis la Chine. Les économies sont progressivement mises à l’arrêt provoquant des annonces fortes de la part des gouvernements et banquiers centraux.

 Aujourd’hui, la propagation du coronavirus continue de faire plonger les actifs risqués et l’épidémie nous conduit à avancer à cette année la récession que nous n’attendions que pour 2021, et à la considérer comme globale.

 L’économie chinoise s’est contractée au premier trimestre 2020, et les pays développés seront en récession au deuxième et troisième trimestre de cette année. Les mesures de confinement auront un impact très sensible à la fois sur les entreprises (industrielles et de service) ainsi que sur les ménages. C’est pourquoi, nous nous attendons à des données économiques au printemps qui confirmeront cette récession globale.

 Pour autant, une fois que l’épidémie sera stabilisée, trois facteurs contribueront à un redémarrage sensible de l’activité : d’abord, il y aura un besoin de « rattrapage » ; ensuite, les pays importateurs de pétrole bénéficieront d’un « contre-choc pétrolier historique »; enfin, les politiques économiques et monétaires ciblées accompagneront ce redémarrage.

 A ce stade, nous retenons toujours un scénario de choc exogène global mais transitoire dont la durée et l’ampleur restent à déterminer. Les chemins de performance devraient être plus heurtés avec une recrudescence de la volatilité. D’une manière générale, nous préférons pour le moment limiter les risques relatifs de nos portefeuilles et restons vigilants aux signaux pouvant potentiellement entraîner un changement de paradigme.

 De façon globale au sein des portefeuilles actions, nous maintenons notre positionnement et notre biais croissance/qualité. Nous commençons aujourd’hui à assister à des phénomènes d’excès baissiers. Tout en conservant la même enveloppe de risque, nous avons jugé opportun de se renforcer notamment sur certaines de nos convictions longues. Suite à la réunion de l’OPEP, nous avons décidé d’alléger les services pétroliers pour financer ces achats.

 Depuis le début de l’année, au 24 mars 2020, le fonds G Fund – World Vision(R) affiche une performance nette de -21,95% contre -22,90% pour son indice de référence. La surperformance relative de notre fonds depuis le début de l’année provient essentiellement de notre positionnement qualitatif et notre poche de cash. De plus, notre sous-pondération au secteur financier et industriel s’est avérée positive ainsi que notre sélection au sein du secteur immobilier et de la consommation discrétionnaire.

G Fund World (R) IC C

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures

 

Au sein de notre fonds G Fund – World Vision(R), nous avons désamorcé le risque le plus immédiat et les business models les plus affectés sur une durée longue sans optique de rattrapage rapide du coût d’opportunité engendré par la crise actuelle, à savoir :

  • Compagnies aériennes : vente de United Airlines pénalisée comme les autres transporteurs par l’effondrement du trafic.
  • Services pétroliers : très faibles positions initiales dans ce secteur. Helmerich & Payne (fournisseur d’équipement) et Halliburton (fournisseur de services) ont été vendues et les capitaux redéployés sur Chevron, société intégrée de la production à la distribution et la chimie, action plus défensive.
  • La cession de United Airlines a été redéployée vers Microsoft et Amazon qui sont bien positionnées via leur modèle d’affaires dans le contexte d’épidémie ainsi que Nextera Energy (service aux collectivités américaines très défensive qui associe l’entité régulée de fourniture d’électricité en Floride ainsi que le leader américain de « green electricity » (solaire…)).

 

A ce stade, il reste encore de nombreuses incertitudes sur l’ampleur du choc sanitaire et économique du Covid-19 et le manque de visibilité pèse lourdement sur les marchés.  

 Nous comptons rester sélectifs et réduire / sortir les modèles d’affaires potentiellement endommagés à long terme et renforcer/acheter les sociétés de croissance long terme et / ou certaines valeurs cycliques de qualité dans les industrielles, la consommation et la technologie notamment.

 

Disclaimer

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir toute information complémentaire.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com