La Fed peut maintenir la rhétorique du « ralentissement du milieu de cycle »

07/10/2019

shutterstock_110784326©pio3

Par Christophe Morel, Chef Economiste chez Groupama Asset Management.

DSC_3993-1
[Christophe Morel, Chef Economiste]

Le Rapport Emploi est très satisfaisant à plusieurs égards : les créations d’emploi sont sur un rythme moyen de 160K, soit au-dessus de ce qui est  » nécessaire  » à ce stade du cycle ; les taux de chômage ont baissé (à 3,5%, la mesure principale du taux de chômage est sur un plus bas depuis mi-1969) ;  les heures travaillées sont stables ; le taux de sortie du chômage est sur un plus haut cyclique ; les métriques de duration de chômage et de temps partiels ne signalent rien d’anormal.

La Fed devrait conserver la rhétorique du  » ralentissement de milieu de cycle  » :

  • La position actuelle de l’ISM Industrie et l’ISM Services dans le cycle peut tout à fait se comparer avec celle prévalant à la fin de 1998  (graphique 1).

Etats-Unis : climat des affaires

  • De façon agrégée, ces indicateurs conjoncturels sont cohérents avec un rythme de croissance du PIB compris entre 1% et 1.5% (graphique 2), à savoir une croissance en dessous du  » potentiel  » mais qui n’est pas non plus en rupture.

Etats-Unis : étalonnage du PIB

  •  Enfin, le chiffre de l’emploi intérimaire – qui constitue un excellent baromètre permettant de distinguer un ralentissement de milieu de cycle d’une récession (graphique 3) – reste stable ce qui est favorable à l’hypothèse d’un ralentissement de milieu de cycle.

Etats-Unis : emploi

Cependant, il convient d’être vigilant : l’industrie américaine est quasiment en récession et le risque de diffusion aux autres secteurs est réel. Ce risque de diffusion transiterait via le marché de l’emploi avec une répercussion sur la consommation. Si le Rapport emploi est très satisfaisant, les composantes emploi des enquêtes conjoncturelles ont fortement corrigé (graphique 4).

Etats-Unis : Climat des affaires et marché du travail

Ces composantes sont très volatiles, mais si elles ne rebondissent pas, il faut s’attendre à un changement de régime à la baisse dans les créations d’emploi, voire une surprise négative significative dans les 3 prochains mois. Les prochaines publications à surveiller sont celles liées à la consommation et son déterminant principal, l’emploi. Singulièrement : les ventes au détail, les inscriptions hebdomadaires à l’assurance-chômage et les composantes emploi des enquêtes conjoncturelles.

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.