La « nouvelle donne » économique post-Covid-19 est au cœur de nos convictions et de notre engagement

10/03/2021

Mirela Agache Durand

Lancé en 2020 au plus fort de la pandémie, le fonds G Fund New Deal Europe a pour objectif d'orienter l'épargne des français vers la relance économique en Europe. Mirela Agache Durand revient sur les convictions qui ont animé cette initiative et livre sa vision quant aux défis de la sortie de crise.

Expliquez-nous la genèse de ce fonds thématique centré sur la sortie de crise « post-covid 19 » ?

Mirela Agache Durand : G Fund New Deal Europe a seulement quelques mois mais une histoire déjà riche et originale ! Nous avons très tôt perçu les problématiques inédites qui ont émergé avec l’éclatement de la pandémie de Covid-19. Nous avons souhaité proposer rapidement des solutions tangibles qui permettent aux épargnants et investisseurs qui le souhaitent de soutenir l’économie et les entreprises.

Nous avons ainsi conçu la stratégie et le positionnement du fonds au deuxième trimestre 2020, puis avons mené les démarches d’agrément auprès de l’AMF entre avril et septembre. Nous avons lancé le fonds en octobre dernier et l’avons fait labelliser « France Relance » en janvier 2021. Lancer une solution d’investissement en pleine pandémie pour soutenir la relance économique grâce à l’épargne et dans des délais aussi courts, a fait figure de challenge inédit et stimulant pour nos équipes.

 

Quel est précisément le positionnement de G Fund New Deal Europe ?

Il s’agit d’un fonds thématique diversifié ou « multi-assets », c’est-à-dire investi en actions, obligations convertibles et obligations, dont la stratégie vise à soutenir les entreprises œuvrant à la sécurisation de la souveraineté de la production, un renforcement du secteur de la santé et qui accompagnent les changements sociétaux, technologiques, que nous vivons après la crise sanitaire. Ces trois thèmes recouvrent un certain nombre de tendances et d’activités sectorielles parmi lesquelles : relocalisation des capacités de production, indépendance agricole, traçage sanitaire, généralisation des dossiers médicaux électroniques, technologies de communication à distance ou encore

Il s’agit d’un fonds thématique diversifié ou « multi-assets », c’est-à-dire investi en actions, obligations convertibles et obligations, dont la stratégie vise à soutenir les entreprises œuvrant à la sécurisation de la souveraineté de la production, un renforcement du secteur de la santé et qui accompagnent les changements sociétaux, technologiques, que nous vivons après la crise sanitaire. Ces trois thèmes recouvrent un certain nombre de tendances et d’activités sectorielles parmi lesquelles : relocalisation des capacités de production, indépendance agricole, traçage sanitaire, généralisation des dossiers médicaux électroniques, technologies de communication à distance ou encore nouvelles solutions de mobilité. Ces thématiques sont par ailleurs depuis longtemps identifiées dans notre approche des transitions environnementale, numérique et démographique, socle de notre analyse ESG. Le fonds répond également aux critères d’investissement ESG, tels qu’exigés par le label « France Relance ».

Du fait de ses caractéristiques, le fonds a un positionnement original et unique sur la place de Paris : G Fund New Deal Europe est le seul fonds diversifié à avoir obtenu le label « France Relance », parmi près de 150 solutions d’investissement aujourd’hui labellisées.

 

En quoi se démarque-t-il des autres fonds détenant le label « France Relance » ?

Dès notre réflexion initiale, nous avons pris le parti de définir la solution d’investissement en partant du besoin de la société, dans l’environnement sanitaire que l’on connait : nous étions convaincus que les entreprises devaient être accompagnées par rapport à leur besoin en capital et en financement. Cette approche nous permet d’élargir l’univers des entreprises éligibles en allant bien au-delà des seules sociétés cotées en bourse.

Cela nous a donc incité à proposer un fonds « multi-assets », de nature à couvrir autant les besoins en financement, via le recours aux marchés obligataires, que les besoins en capitaux, via le recours aux marchés actions. C’est une palette d’outils financiers étendue, très utile pour des entreprises, des institutions publiques, qui ont chacune des besoins et contraintes spécifiques face au défi de la reprise économique post-Covid-19. C’est une différenciation forte et assumée de notre part face à l’ensemble des fonds labellisés, qui sont intégralement investis en actions.

A titre d’exemples, l’investissement en obligations permet d’accompagner les besoins de financement des Hôpitaux de Paris ou de la Caisse Française de Financement Local. De même, l’investissement en obligations convertibles donne la possibilité aux émetteurs de se refinancer à des taux plus intéressants, tandis que les investisseurs conservent la possibilité de convertir leur investissement en actions et bénéficier ainsi de la croissance de cette entreprise.

 

Et qu’apporte cette différenciation à vos clients-investisseurs ?

Du fait de sa genèse et du timing de son lancement, G Fund New Deal Europe propose une autre vision de la relance économique. A la différence de l’ensemble des fonds labellisés qui préexistaient bien avant l’éclatement de la crise sanitaire, New Deal est né pendant la pandémie ! Cela nous a permis de concevoir le véhicule d’investissement en « pensant » à la relance et la sortie de crise telles qu’elles nous semblaient réalistes et pertinentes.

Vis-à-vis de nos clients investisseurs, notre engagement est de leur proposer une solution diversifiée avec un SRRI de niveau 4, ce qui est unique parmi les fonds labellisés « France Relance ». Nous recherchons également un alignement d’intérêt vertueux : il s’agit de donner la possibilité aux investisseurs de soutenir activement les entreprises européennes, à un moment clé de l’histoire et face à une pandémie qui touche chacun d’entre nous dans sa vie quotidienne. C’est déployé des capitaux avec la conviction de donner du sens à l’investissement, selon une logique de création de valeur à long terme.

 

A quel type d’investisseurs est destiné ce fonds ?

Aux investisseurs institutionnels autant que particuliers, le profil de risque du fonds le rend d’ailleurs accessible à un plus grand nombre d’investisseurs. G Fund New Deal Europe est notamment disponible dans le cadre des véhicules d’investissement en unités de compte proposés par les réseaux de Groupama Gan Vie, mais également auprès des plateformes de distribution et banques privées.

 

Quelle est votre vision de la sortie de crise sanitaire et économique ?

La crise sanitaire a révélé de façon inédite et brutale quelques faiblesses de nos modèles économiques occidentaux, relatives par exemple aux questions d’approvisionnement et de souveraineté de la production dans des domaines clés. Nous croyons à une reprise économique soutenue par les programmes de relance gouvernementaux, qui devraient corriger un certain nombre de ces déficiences et favoriser les industries de demain.

Parallèlement aux effets de la relance budgétaire, un rattrapage de la production et de la consommation semble se dessiner. Notre scénario est celui d’un mouvement de rattrapage favorable au rebond de la croissance, à mesure que s’estomperait l’épidémie grâce à la diffusion accrue des vaccinations et à la bonne exécution des plans. Ces hypothèses expliquent en partie les anticipations de « reflation » qui reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène.

 

C’est un scénario optimiste…

Je suis confiante. Nous avons observé des signaux déterminants. La réponse politique, économique et financière apportée par l’Union Européenne en est une. Pour la première fois de son histoire, l’Europe est parvenue à un plan de relance concerté, construit sur des compromis constructifs : les pays dits « frugaux » et les pays « latins » ou ceux jugés dispendieux, sont parvenus à s’entendre autour d’une solidarité de la dette et l’assouplissement des règles budgétaires. NextGenerationEU, le plan de relance de 750 milliards d’euros, est sans précédent et l’histoire retiendra qu’il aura fallu une pandémie pour qu’un alignement d’intérêts et des solidarités permette à l’Union Européenne de franchir un cap politique.

 

Prôner une sortie de crise par le soutien aux industries de demain, c’est être sélectif dans l’investissement. Quelle est l’approche de l’équipe de gestion ?

Fidèle à l’identité de Groupama Asset Management, il s’agit d’une approche de gestion active, de conviction, naturellement marquée par une forte sélectivité des entreprises. Les acteurs économiques retenus sont jugés comme étant particulièrement bien positionnés pour apporter des solutions, non seulement aux défis de la crise mais aussi aux mutations structurelles de nos sociétés à plus long terme. Le fonds n’est pas « benchmarké », c’est-à-dire non contraint par un indice de référence, offrant toute latitude à l’équipe de gestion pour mettre en œuvre ses convictions.

 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

 Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante. Elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.