L’industrie américaine est quasiment en zone de récession

shutterstock_147954134©cocozero

L'enquête ISM, le principal curseur de la situation conjoncturelle dans l'industrie américaine, signale une poursuite de la détérioration

DSC_3993-1
[Christophe Morel, Chef Economiste]
1. L’enquête ISM, le principal curseur de la situation conjoncturelle dans l’industrie américaine, signale une poursuite de la détérioration :

  • l’industrie américaine est quasiment en zone de récession si l’on croise les deux composantes de  » carnets de commande  » et  » d’emploi  » (graphiques 1 & 2) ;
  • cette détérioration se diffuse par l’externe au regard de la composante  » Carnets de commande à l’export  » qui a littéralement plongé en trois mois (graphique 3), mais elle a été évidemment accentuée par une situation fragile dans la profitabilité des entreprises américaines.

 

Graph 1 US

Graph 2 US

Graph 3 US

2. Plus inquiétant encore, rien ne signale à ce stade une stabilisation:

  • La dynamique est baissière dans les perspectives d’investissement à 6 mois des enquêtes régionales, ce qui suggère que cet ajustement s’étend des composantes  » court terme  » (les stocks, la production, …) aux composantes  » long terme  » (graphique 4).
  • La composante  » Emploi  » diminue aussi suggérant un possible changement de régime à la baisse dans le rythme des créations d’emploi (graphique 5);
  • Enfin, les signaux en provenance des indicateurs  » quantitatifs  » sont corroborés par les propos  » qualitatifs  » des chefs d’entreprise dans le sens de l’ajustement de l’emploi et de l’investissement.

Graph 4 US

Graph 5 US

3. Notre scénario d’une perspective de récession aux États-Unis conduisant à un assouplissement monétaire important gagne en probabilité, avec le risque que cela survienne plus tôt.

 4. Au-delà des États-Unis, la détérioration de la conjoncture dans l’industrie est mondiale, et elle  s’accentue  » verticalement  » (les indicateurs de climat des affaires sont toujours plus bas sans que l’on puisse identifier le  » bout du tunnel « ) et géographiquement (États-Unis, Zone euro, Royaume-Uni, Suisse, Suède, pays émergents, …). C’est bien l’industrie mondiale qui est en récession. Surtout, les risques de diffusion aux autres secteurs s’amplifient au regard de la baisse des composantes emploi et d’investissement dans les enquêtes de conjoncture.

Graph 6 US

Graph 7 US

Graph 8 US

 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.