Pays émergents : décélération de l’activité manufacturière en octobre 2018, vigilance au retour de l’inflation

09/11/2018

shutterstock_96037271gkuna

Par Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents chez Groupama AM.

pham-thui-van
[Thuy Van Pham, Economiste Marchés Emergents]
La décélération de l’activité manufacturière des économies émergentes (EMs) se poursuit en octobre. Elle ne s’est pas amplifiée. Avec le retour au calme après les turbulences financières connues au cours de l’été, l’indice PMI agrégé des 15 principaux EMs est en effet resté stable à 50,6, soit son plus bas niveau observé depuis l’été 2016 (cf. graphique 1). La situation reste cependant disparate :

  • L’activité des EMs asiatiques a continué de se modérer. L’indice PMI des pays exportateurs de la zone s’est rapproché de la ligne de 50, inscrivant son plus bas niveau depuis octobre 2016. Le même constat est fait en Chine où l’indice PMI officiel a poursuivi son mouvement baissier ;
  • Dans les pays fragiles touchés par la vague de méfiance de l’été, la contraction de l’activité ne s’est pas accentuée. Elle demeure toutefois affaiblie, notamment en Turquie ou en Afrique du Sud ;
  • En revanche, la production manufacturière a réaccéléré selon les directeurs d’achat des pays d’Europe centrale. En Hongrie notamment, l’indice PMI a bondi de plus de 3 points, s’approchant des points hauts de fin 2017-début 2018.

Malgré l’amélioration des enquêtes de conjoncture en octobre, nous continuons de penser que la phase de décélération de la croissance des EMs va se poursuivre. Les risques pesant sur le climat des affaires sont nombreux : incertitudes autour du commerce international (modération de la croissance des économies développées, protectionnisme) et/ou problématiques spécifiques entretenant l’aversion pour le risque (déséquilibres structurels, tensions politiques par exemple).

 

Parallèlement, un nouveau risque émerge et pourrait venir perturber la trajectoire de la croissance des EMs dans les mois à venir : la résurgence de l’inflation. Celle-ci s’est accélérée depuis juin (cf. graphique 2) en raison l’effet « pass-through » de la dépréciation des monnaies vis-à-vis du dollar observé au cours de l’été et de la reprise de la hausse des prix des matières premières. Le retour de l’inflation, bien que d’ampleur disparate, pourra impacter in fine les conditions monétaires des EMs. L’indicateur synthétique des politiques monétaires « conventionnelles » montre d’ores et déjà un resserrement en juillet pour la première fois depuis mai 2012 (cf. graphique 3). Le durcissement des politiques monétaires concerne en particulier l’Asie (6 banques centrales ayant déjà relevé leur taux directeur cette année) et l’Europe centrale et orientale (5 banques centrales). La politique monétaire des pays d’Amérique latine se dirige, quant à elle, vers la zone neutre.

Graphique 1

Graphique 2

Graphique 3

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.