Zone euro : une succession de facteurs spécifiques

13/12/2018

#Zone Euro

shutterstock_18276385macumazahn-1024×746

Par Maryse POGODZINSKI, Economiste chez Groupama Asset Management.

_IMG5035-1
[Maryse POGODZINSKI, Economiste]
En dépit de l’essoufflement de la dynamique économique en fin d’année (graphique 1 « Enquête PMI & PIB »), la zone euro enregistrera quand même en 2018 une croissance supérieure à son potentiel.

La croissance du PIB au 3ème trimestre est ressortie en-dessous des attentes à tout juste 0.2% versus une moyenne de 0.4% au 1er semestre. La faiblesse de la production industrielle, notamment en Allemagne, a joué un rôle important. Une nouvelle réglementation européenne dans le secteur automobile a eu des effets négatifs dans plusieurs branches de l’industrie manufacturière, sur les ventes et les exportations. Bien qu’un effet de rattrapage soit anticipé pour le 4ème trimestre, les premières données montrent que le rebond se fait attendre. La reprise dans le secteur automobile se fait très lentement (graphique 2 « Production automobile ») et ce décalage est accentué par une baisse importante de la production d’énergie, liée aux conditions climatiques, et même aggravé par une chute de la production dans le secteur pharmaceutique spécifique en Allemagne. Toutes ces « perturbations » vont probablement jouer au cours des prochains mois et affecter les résultats du 4ème trimestre et du 1er trimestre de l’année prochaine.

Au-delà de ces facteurs spécifiques et de la normalisation anticipée de la croissance, le niveau de l’indice PMI composite plaide toujours pour une croissance du PIB d’au moins 0.3% par trimestre au tournant de l’année. Le sentiment économique de la Commission européenne qui se maintient à un niveau élevé, valide, quant à lui, la poursuite d’une expansion solide à moyen terme. Plusieurs observations permettent de rester raisonnablement positif sur la zone euro à moyen terme :

  • Les taux d’utilisation des capacités ont atteint des niveaux record, et dans plusieurs Etats membres, la production est même freinée par des contraintes de capacités (graphique 3) ;
  • Les entreprises signalent de plus en plus de pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans un contexte de baisse continue du chômage
  • La croissance des salaires nominaux en zone euro a atteint son plus haut niveau depuis 10 ans, soit 2.5% en glissement annuel au 3ème trimestre (graphique 4). L’accélération des salaires est désormais ininterrompue depuis le 3ème trimestre 2016. Cette dynamique favorable s’inscrit dans un contexte de baisse constante du chômage depuis 2013, de 12% à 8.1% de la population active au 3ème trimestre 2018, soit son niveau le plus faible depuis fin 2008. Cette tendance à la hausse des salaires est visible dans plusieurs pays membres de la zone euro, particulièrement marquée en Allemagne, ce qui devrait soutenir la consommation.

Sans titre

4

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et réservées à l’usage exclusif de ses destinataires.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.